mercredi, octobre 17, 2007

Wolvix 1.1.0 sur clé USB !

Wolvix est un live-CD norvégien basé sur Slackware et les scripts Linux-Live. Elle est orientée pour le bureau et le multimédia : en effet, elle contient tous les codecs nécessaires pour utiliser tous les formats multimédia; elle inclut libdvdcss permettant de lire les DVD commerciaux.
Il s'agit d'une distribution légère : elle inclut comme environnement de bureau Xfce et Fluxbox. La dernière version disponible est la 1.1.0 : cette version est basée sur Slackware 11.0 et les scripts Linux-Live. Elle inclut le noyau Linux 2.6.21.5 et de nombreuses mises à jour. Les nouveautés sont les modules LZMA, le support SMP, le support pour l'écriture sur des partitions NTFS, la présence de HAL et Xfce 4.4.1.
En live-CD, cette distribution est assez étonnante. Elle est rapide, très stable. Elle n'offre pas le français comme langue mais le clavier français est facilement disponible dans la barre d'outils. Elle est très bien fournis en applications : blender, inkscape, gimp,VLC, MPlayer, gxine, audacious, audacity, streamtuner, gnomebaker, firefox, pidgin, thunderbird, wifi-radar, abiword, gnumeric, openoffice.org, gnucash, planner, et plein d'autres applications.
En utilisation, elle est facile à prendre en main. Le bureau est clair.
Elle offre un panneau de contrôle qui permet de configurer facilement le système. Il permet de gérer l'installation sur le disque dur ou sur une clé USB, de configurer X-windows, de configurer le réseau, le son, les imprimantes, les utilisateurs, les médias de stockage, la date et le système avec possibilité d'insérer des modules. Comme vous le constatez, ce panneau offre un large panel de configuration avec l'aide d'une interface graphique.


J'ai été attiré par la possibilité d'installation de Wolvix sur une clé USB par l'intermédiaire de ce panneau, pour voir si cela était facile et si çà fonctionnait. Finalement, c'est facile d'installer Wolvix sur une clé USB et tout fonctionne bien après installation au premier boot.
J'ai donc installé wolvix sur une clé USB QPS de 4 Go que j'avais partitionné initialement en deux partitions : une partition de 850 Mo en FAT32 et le reste occupé par une partition en ext3. Sur le panneau de configuration, il faut choisir "HD-Install", puis "USB Install". Un message d'avertissement s'ouvre alors et nous informe que ce programme est encore en développement.


Après s'ouvre un nouveau panneau où apparait le média source (ici le CD-ROM) et la cible (la clé USB, ici /dev/sda1).


Il suffit de démarrer alors l'installation. Elle est assez rapide. Un message nous avertit lorsqu'elle est terminée : il suffit de fermer les différents panneaux ouverts et de redémarrer votre ordinateur. Il faut que votre BIOS puisse autoriser le démarrage sur un périphérique USB : il suffit alors de vérifier dans le BIOS et de le configurer si besoin. Wolvix offre la possibilité de construire un disque de boot si votre BIOS ne permet pas le démarrage par l'intermédiaire d'une clé USB. Je ne l'ai pas essayé car mon portable IBM T 40 peut démarrer sur une clé USB après règlage du BIOS.
L'installation s'est bien passée. J'ai réglé mon BIOS pour pouvoir redémarrer sur ma clé USB.
Au redémarrage, Wolvix a booté sans problème : le bureau s'est ouvert après s'être logger en tant que "root". J'ai pu utiliser mes deux partitions sur ma clé USB. Les partitions du disque dur de mon portable ont été reconnues. J'ai pu configurer le wifi assez facilement en passant en console avec les pilotes WinXP de ma carte PCMCIA D-Link DWL-G650+. Je suis actuellement sur le Net. Cet article a été écrit sur Mousepad sur Wolvix.
J'ai donc désormais un outil de travail intéressant avec une distribution GNU/Linux complète à porter de main.

1 commentaire:

Osku a dit…

Superbe test, petitbob 8)
Voici ma petite expérience de la distrib : ici
Seuls regrets: pas de config pour les écrans Wide,
Certains controlleurs SATA ne sont pas reconnus.
Sinon pour le multimédia, elle lit toutes les vidéos qu'on trouve sur le web !
Elle reste très prometteuse!